Tuto tawashi

Pour laver votre vaisselle de façon durable, vous pouvez jeter l’éponge une bonne fois pour toute !

Les éponges zéro-déchet sont là pour la remplacer : le tawashi pour laver et la gratounette pour frotter.

 

Les éponges du commerce sont souvent synthétiques d’origine végétale à base de viscose ou synthétiques issues de la pétrochimie. Plutôt polluantes ces petites choses pour faire du propre…  Les éponges que l’on appelle naturelles sont des éponges marines : squelettes d’animaux marins appelés Porifera (pas vegan…).

Quel que soit celle que vous avez, essayez de fabriquer la prochaine vous-même !

 

L’intérêt  du tawashi est triple. Cette éponge inventée au Japon est fabriquée à la main avec de vieux vêtements recyclés. On économise l’achat de nouvelles éponges car il est réutilisable. Et on évite donc des déchets.

Vous pouvez faire votre vaisselle avec, mais aussi votre ménage, cuisine et salle de bain.

Dès que votre tawashi est sale, lavez-le en machine entre 30 et 60°C.

 

Si vous avez la flemme de vous lancer dans ce petit atelier, retrouvez les tawashis et gratounettes dans la boutique !

 

MATÉRIEL :

– une planche d’environ 20 x 20 cm

– une règle

– un stylo

– une trentaine de longs clous à têtes (longueur 3 cm minimum) avec un marteau ou des vis avec un tournevis

– un vieux tee-shirt, une paire de chaussettes, un legging ou un collants

– des ciseaux

C’est rapide, facile, à la portée de tous !

 

Une petite parenthèse pour vous orienter dans le choix de votre matière :  

Personnellement je préfère recycler une matière naturelle. Et oui je chipote mais savez-vous qu’au fil des lavages le polyester ou l’acrylique diffusent dans l’eau des micros-particules ?

Ces débris de plastique ne sont pas filtrés en station d’épuration car ils sont minuscules (moins d’1mm). Ils vont voguer dans les cours d’eau, les mers et les océans et seront gobés par les poissons et autres vies aquatiques. Puis, pour boucler la boucle, nous les retrouverons dans nos assiettes…

C’est bien dommage, à mon goût d’engendrer tout ça pour une éponge !

 

Mais revenons à notre tuto.

Si vous êtes des adeptes du zéro-déchet, vous avez surement déjà vu des DIY pour fabriquer vos tawashis. Habituellement on utilise les manches d’un tee-shirt, que l’on coupe en petites bandes. J’ai utilisé cette technique, mais avec frustration, car les bandes sont toujours trop longues, ou trop courtes et surtout que faire du reste du tee-shirt ?!

Je me suis alors creusée la tête, fait quelques essais et je suis arrivée à une autre technique tout aussi simple, mais beaucoup plus optimisée.

Si vous ne voyez pas du tout en quoi consiste la première méthode, comme je suis sympa, je vais vous montrer les 2 !

 

 

LA PLANCHE A CLOUS :

Tout d’abord, il nous faut réaliser notre outil. Avis aux fakirs, vous allez adorer !

Et vous pourrez garder la planche pour refaire des tawashis à l’infini. Vous pouvez utiliser une vieille planche à découper, un cadre, ou n’importe quelle chute de bois.

Sur la planche, tracer un carré de 16 x 16 cm.

Marquer un repère tous les 2 cm sur le contour de ce carré.

Planter un clou/vis sur chaque repère.

 

MÉTHODE 1 : les bandes

Avec les manches de tee-shirt, chaussettes, legging, collants.

 

 

Couper 2 fois 7 bandes de 3 cm de haut (à vue d’oeil) dans des manches de tee-shirt ou de legging ou de collant.

Placer une bande sur un clou d’un côté horizontal et la tendre sur le clou d’en face. Idem pour les 6 bandes suivantes.

Placer la prochaine bande sur le premier clou côté vertical et passer dessus, dessous, dessus, dessous, dessus, dessous, dessus des bandes horizontales de façon à former un tissage. Puis inversement pour la suivante :  dessous, dessus, dessous, dessus, dessous, dessus, dessous. Et on recommence toujours en alternant jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de clous.  

Voici la démonstration en image.

 

PS: si vous utilisez des vêtements d’enfant, il vous faudra surement une planche plus petite ( un carré de 12 x 12 cm avec 5 clous tous les 2 cm, vous utiliserez donc seulement 2 fois 5 bandes).

 

MÉTHODE 2 : le fil

Le tee-shirt optimisé 😉

 

 

Vous l’avez compris, c’est ma préférée !

Il faut entièrement couper l’ourlet en bas, qui est inutilisable.

Découper le tee-shirt de façon à former une seule longue bande : couper des bandes de 3cm de haut jusqu’aux 10 derniers centimètres puis relier les centimètres restants avec la bande du dessus. Voici un très long fil que vous pouvez stocker en pelote.

 

Pour faire un tawashi, on a besoin d’un fil de 5 m de long.

Garder 10 cm et planter la bande sur le premier clou au niveau d’un angle.

Ensuite passer la bande autours de chaque clous horizontaux les uns en face des autres, aller-retour, aller-retour…

Puis faire le tour du dernier clou pour faire l’angle et passer au tissage vertical.

Maintenant il faut passer en dessus, en dessous de chaque bande jusqu’au clou d’en face.

Pour la ligne suivante passer dessous, dessus et inversement jusqu’à la fin.

Faire un noeud avec les 2 bouts restants.

La vidéo vous aidera à y voir plus clair.

 

 

FERMER LE TAWASHI

Vous venez de le voir, quel que soit la méthode, on ferme les tawashis de la même manière.

Partir d’un angle, attraper la première boucle, passer la deuxième boucle à l’intérieur de la première, puis passer la boucle suivante à l’intérieur, et ce jusqu’à la dernière boucle qu’il faut repasser dans elle-même pour finir.

 

Et voilà vous avez maintenant un joli tawashi. Vous pouvez maintenant en faire autant que bon vous semble. Attention ça devient addictif… Variez les couleurs, soyez créatif et prenez plaisir à faire votre vaisselle (on peut toujours rêver). À ce sujet je vous redonne le lien vers le produit vaisselle fait maison.


Utilisez les tawashis aussi pour votre ménage, cuisine, salle de bain et cie avec la recette du produit ménager que vous retrouverez ici.

Lorsque votre tawashi est sale, lavez-le en machine entre 30 et 60°C.

Réutilisez-le autant que possible.

Une fois qu’il sera usé jusqu’à la corde, s’il est en matière naturelle, n’oubliez pas de le couper en petits morceaux pour le jeter au compost. Rien ne se perd !

 

 

Pour le prochain tuto, je vous prépare la gratounette, l’éponge abrasive pour la vaisselle ou en gommage pour le corps.

A très vite !

 

Mélie

Partagez, suivez, aimez :
Facebook0
Facebook
Youtube
Instagram
Pinterest
Pinterest
Google+
http://www.meliecoop.fr/2017/07/12/tuto-tawashi/

21 Commentaires

  1. Bjr. Je ne comprends pas votre façon d’obtenir un seul long fil dans la méthode 2.arce que pour moi si je coupe des bandes de 3 cm de haut, j’obtiens pleins de bandes que je devrais relier avec un noeud. Pouvez vous, svp, m’apporter des éclaircissements ?
    1. Bonjour Elodie,
      Le petit secret (enfin rien de secret, c’est dans la vidéo) : il ne faut pas couper les bandes jusqu’au bout, laisser environs 10 cm avant la couture côté du tee-shirt.
      A ce moment, il est plus facile de placer le tee-shirt de façon à avoir la couture côté à plat avec les bandes de part et d’autre. Ensuite il faut partir du bord pour rejoindre la première découpe. Puis continuer à couper toujours en reliant avec la bande du dessus. Tout est décalé, du coup on arrive à un seul fil.
      Je t’envois cette réponse par mail avec des photos pour que ce soit bien clair.
      A bientôt,
      Mélie
  2. Salut, merci pour ce beau tuto et de me faire découvrir cette éponge. Je pars à la recherche de la planche et des clous et je teste vite!
  3. Bonjour Melie, comment as tu réalisé ceux en corde? Avec la deuxième méthode?
    Merci d’avance
    1. Bonjour Madi,
      Vous devez parler de la gratounette. Ni la méthode 1, ni la méthode 2, c’est du tricot 😉
      Je poste le tuto prochainement.
      Mélie
  4. Vivement la gratounette hihi
    Merciiii
    1. Bonjour Youpi,
      Le tuto de la gratounette est en ligne depuis hier. A toi de jouer !
      http://www.meliecoop.fr/2017/08/01/tuto-gratounette/
  5. Merci Mélie,
    ce tuto est très facile à suivre, je suis accro ça y est ! maintenant je vais voir les tutos des produits qui vont avec !
    A bientôt
    Véronique
    1. Ahahah, j’en était sûre, c’est carrément addictif !
      Mais tant mieux car il faut en avoir plein et ne pas hésiter à les passer à la machine pour en avoir toujours des propres.
  6. Bonjour,
    Je connaissais la première méthode et comme toi j’étais frustrée aussi par le manque de matières à bonne longueur… Merci pour l’explication de la deuxième méthode, dès que j’en aurai fait avec ce système je ne manquerai pas de relayer l’info sur mon blog avec référence au tien 😉
    1. Merci la cousette ! Tu m’enverras le lien suivant de ton article, je le posterai sur facebook . À bientôt
  7. Bonjour,
    Après mon deuxième essai je galère au moment de fermer le tawashi. Tout se passe bien jusqu’à ce que j’arrive à l’angle opposé avec la boucle qui est plus grande (entre les 2 clous) et là c’est le drame 😉 je n’arrive plus à resserrer et c’est n’importe quoi jusqu’à la dernière boucle…
    Avez-vous un conseil à ce sujet ?
    Sophie
    1. Bonjour Sophie,
      Hihihi je suis contente de voir que tu teste mon tuto !
      En revanche je ne comprends pas bien ton problème. Pour la boucle en face du noeud je ne fais rien de particulier. En effet elle est plus grande que les autres mais je la passe de la même manière. Et une fois le tawashi fermé, je le tire dans tous les sens pour remettre en forme le carré.
      J’espère t’avoir éclairé. Sinon envoie moi une photo par mail.
      En tout cas bravo pour ta persévérance !
      1. Merci pour ton retour ! Le 3ème essai fut le bon, je pense que je ne serrais pas assez le tissu donc même en tirant dans tous les sens à la fin les boucles étaient trop détendues…
        1. Ah super ! Je suis ravie que tu aies attrapé le coup.
  8. […] la maison, faire la vaisselle, mais aussi comme un gant de crin. Astuce bonus À découvrir aussi : Tuto tawashi – Mélie Co(o)p. Pour laver votre vaisselle de façon durable, vous pouvez jeter l’éponge une bonne fois pour […]
  9. Bonjour.quelle est la difference avec des gants de toilette.? Qui eux aussi passent à la machine à laver …je ne vois pas trop le truc???sinon c’est sympa pour l’idée…
    1. Bonjour Florence,
      Le tawashi est plutôt destiné à faire la vaisselle. Mais en effet une lectrice me disais qu’un gant de toilette pourait très bien faire l’affaire. L’avantage du tawashi est qu’il est en matière recyclé, c’est toujours ça de moins qui fini à la poubelle 😉
      Mélie
  10. Ça c est génial, je bosse pas aujourd’hui, j ai qu’ une envie trouver un vieux tee-shirt….vite vite. J y cours
  11. je ne connaissais pas du tout, c’est top. Je vais demander à mon homme de me faire la planche.
    Avec ma fille on va faire ses fameuses éponges et les tester.. yes
    merci
    1. Bonjour Véro ! N’hésitez pas à poster une photo de votre gratounette sur les réseaux sociaux #meliecoop . Ou par mail à contact@meliecoop.fr
      A bientôt !
      Mélie

Laisser un commentaire