4 changements pour une vie de consomm’ACTEUR

Nous sommes tous, tous les jours des consomm’Acteurs que l’on en soit conscients ou pas. Nos achats et notre argent participent à l’enrichissement de certaines industries et à la préservation ou non des ressources de la terre.

Alors, après avoir donné quelques pistes pour être consomm’acteur dans nos achats, découvrez dans cet article 4 changements pour faire évoluer les consciences et aller vers un monde plus juste, plus respectueux de l’humanité et de son environnement.

Les habitudes sont faites pour être changées !

  1. FINANCE
  2. ENERGIE
  3. HABITAT
  4. TRANSPORT

 

1. FINANCE : A QUI FAIRE PROFITER NOTRE ARGENT ?

Oula, ça commence fort ! Rassurez vous je ne vais pas vous assommer avec un grand blabla sur l’économie actuelle mais juste vous parler des petits euros de notre porte-monnaie.

Tous les mois nous recevons notre argent sur notre compte bancaire. Mais nos banques “habituelles” sont aussi les financeurs de grands projets pas toujours très clean : accaparement des richesses, soutien à une économie anti-écologique et anti-sociale, évasion fiscale, déstabilisation des économies locales…

Avec ce  tableau publié par les amis de la terre, voyons où notre banque se situe.

Aie, je suis en risque maximum, il va falloir que ça change !

Nous avons le pouvoir de changer les choses ! Car si leur puissance est immense, les banques n’existent que grâce à chacun de nous, à notre “confiance” et notre épargne.

Il existe maintenant des banques éthiques et responsables qui n’attendent que nous pour soutenir des projets d’économie sociale, solidaire et écologique.

 

 

Pour nous aider, voici le guide éco-citoyen Climat : Comment choisir ma banque ?

Choisissez la banque la plus écologique en fonction de vos possibilités : vous aurez la garantie que votre argent contribue à préserver le climat et la planète et non à la piller. Les Amis de la Terre vous conseillent la Nef dont les activités impactent l’environnement de façon positive.

Bonne nouvelle, les banques ne sont pas les seuls établissements où l’on peut placer son argent. Des fonds d’investissements citoyens et éthiques existent, pour développer des projets alternatifs. Un bon moyen de mettre la finance aux services d’une transition écologique et citoyenne de la société !

Balthazar Picsou - GIFMANIA

Terre de liens a été créé dans l’objectif de financer l’installation de paysans bio et la « déprivatisation » des terres arables.

Énergie partagée permet à tous les citoyens de participer à la création d’unités locales de production d’énergies renouvelables.

Blue Bees est un site de finance participative dédié aux projets d’agriculture et d’alimentation écologiques. Outre le don, il propose des prêts rémunérés.

Seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin.

La monnaie locale :
En Provence nous avons
la roue. 1 Roue vaut 1 euro.
Elle se présente sous forme de bons d’achats d’une valeur de 1, 2, 5, 10, 20 et 50 roues.
Les consomm’acteurs acquièrent des Roues auprès de relais distributeurs contre des euros. Ils les dépensent auprès d’acteurs économiques les acceptant (producteurs, artisans, professions libérales, commerçants, associations, etc.). En utilisant la Roue, vous agissez concrètement pour l’économie locale en misant sur les circuits courts favorables à l’emploi non délocalisable et à la réduction des émissions polluantes.

 

2. L’ÉNERGIE VERTE DANS MA MAISON

Il y a de nombreuses sources d’énergie dite verte : énergie solaire, éolienne, hydraulique, géothermique, marémotrice, houlomotrice ou encore toute énergie issue de la biomasse. Retrouvez sur cette page un récap des fournisseurs d’énergie verte et demandez à être rappelé, Je change vous informe sur les solutions disponibles dans votre ville et s’occupe de toutes les démarches gratuitement !

 


L’électricité et l’abonnement ne sont pas forcément plus cher et le changement se fait les yeux fermés !

Rassurez-vous, il ne s’agit pas du tout de changer les fils électriques qui vont jusqu’à chez vous !!! En revanche, la part d’énergie verte diffusée en France sera plus grande grâce à vous  et vos paiements serviront à la faire grandir encore.

 

3. HABITAT : UNE MAISON PLUS ÉCOLOGIQUE

Le vert est la couleur de l’espoir, mais repeindre vos murs ne changera pas grand chose pour la planète…
Produire notre propre électricité, mieux isoler  le logement, choisir un chauffage écologique, se meubler d’occasion, font partie des investissements qui  feront faire des économies et préserverons les ressources.

 


4. TRANSPORT :  MOINS POLLUER

Aujourd’hui, les transports représentent en France sont responsables de 35 % des émissions de dioxyde de carbone (CO2), principal gaz à effet de serre contribuant au changement climatique.

On remarque bien souvent que les automobilistes sont seuls dans leur véhicule !

Certes, se passer de notre voiture aujourd’hui paraît compliqué pourtant il existe des solutions alternatives !

En ville, on peut utiliser les transports en commun. Plus il y aura d’utilisateurs plus les réseaux seront développés.

Pratiquer l’auto-partage, c’est-à-dire louer sa voiture quand on ne s’en sert pas tous les jours. Les couples avec 2 voitures peuvent alors louer le second véhicule le weekend ou pendant les vacances par exemple. Ce qui met, en plus, un peu de beurre dans les épinards !
Ou, autre cas, ne pas avoir de voiture, économiser le coût de l’assurance  et en louer une seulement pour vos grandes excursions dominicales, les grosses courses et les vacances.

On peut aussi faire du covoiturage, au quotidien pour aller au travail pour les grands déplacements ce qui réduit de manière conséquente le budget.

 


Mais au quotidien la solution la plus verte et la plus économique reste encore l’énergie humaine, ce que l’on appelle les transports doux : la marche et le vélo. Un se déplace sans produire de pollution et surtout c’est bon pour notre santé ! Pour les enfants, renseignez-vou sur les Pédibus. Ce sont des ramassages scolaires à pied, organisés entre parents d’élèves.

Prendre le temps de se déplacer ne veut pas forcément dire que l’on perd son temps… Ces moyens de transport permettent au contraire de prendre le temps d’écouter de la musique, d’observer le paysage, de lire ou de se détendre. Et quel confort de prendre le temps, c’est un réel moment de déconnexion 🙂

 

Alors chers consomm’Acteurs, à vous de faire les bons choix 😉

A bientôt,

Mélie

 

 

Sources : ADEME, Colibris, Les amis de la terre, Je change.fr

Partagez, suivez, aimez :
Facebook0
Facebook
Youtube
Instagram
Pinterest
Pinterest
Google+
http://www.meliecoop.fr/2017/07/26/4-changements-pour-une-vie-de-consommacteur/

Laisser un commentaire